Tapeçaria do Apocalipse

terça-feira, 16 de novembro de 2010

A Galeria do Apocalipse foi construída entre 1952 e 1954. Nela está exposta a monumental tapeçaria que ilustra o último livro da Bíblia, contendo a mensagem de salvação, escrita no final do século I, pelo Apóstolo São João das ”coisas que em breve devem acontecer”.

O conjunto de tapeçarias foi encomendado em 1375 por Luís I, Duque de Anjou, baseada em desenho do pintor Hennequin de Bruges e tecidas nas oficinas do tecelão Nicolas Bataille, tendo sido provavelmente acabada em 1382.

A obra impressiona pelo seu extraordinário tamanho. São grandiosas cenas de coloridos vivos, que se revelam a longo de cerca de 103 metros de comprimento com 4,50 metros de altura. A tapeçaria do Apocalipse é a mais antiga tapeçaria medieval sobrevivente com estas dimensões.

Além da representação do Apocalipse, a obra também fornece informações sobre a situação social e política no final do século XIV, quando ainda durava a Guerra dos Cem Anos.

Geralmente, na Idade Média as tapeçarias de parede nos edifícios residenciais ou religiosos tinham a tarefa de proteger das correntes de ar e embelezar o ambiente com motivos religiosos. Elas eram levadas nas viagens, desempenhando, como presentes, um papel na manutenção das relações diplomáticas.”



___________________________________________



TRADUCTION EN FRANÇAIS

La Galerie de l'Apocalypse a été construite entre 1952 et 1954. Dans cette galerie est exposée la monumentale tapisserie illustrant le dernier livre de la Bible, contenant le message du salut, écrit à la fin du premier siècle, par l'apôtre Jean sur «les choses qui doivent arriver bientôt».

L'ensemble des tapisseries a été commandé en 1375 par Louis I, duc d'Anjou, a partir des dessins de Hennequin de Bruges et tissé dans les ateliers de Nicolas Bataille à Paris, et probablement la tenture a été achevée vers 1382.

La magnifique ouvre d’art impressionne par sa taille. Ce sont des scènes grandioses en couleurs très vivantes, sur un espace d'environ 106 mètres de longueur et 4,50 mètres de haut. La tenture de l'Apocalypse est la plus ancienne tapisserie médiévale, qui a survécu avec de telles dimensions.

Outre la représentation de l'Apocalypse, la tenture fournit également des informations sur la situation sociale et politique à la fin du XIVe siècle, pendant que se déroulait la guerre de Cent Ans.

Généralement, au Moyen Age, les tapisseries de mur dans les bâtiments résidentiels ou religieux avaient la fonction protectrice contre les courants d'air et aussi d'embellir l'environnement avec des motifs religieux. Quand on les portaient en voyages, et dans la mesure qu’on les utilisaient comme cadeaux, elles avait un rôle important dans le maintien de relations diplomatiques.

0 comentários:

Dúvidas, críticas, sugestões? Poste aqui!